Une nouvelle fois, je laisse la parole à un descendant de poilu du 84ème RI. C'est Norbert, son arrière-petit-fils, qui nous raconte ce parcours:

Copie de photo Leon DegouseeLéon Camille Arthur DEGOUSÉE est né le 1er juin 1881 à Fourmies (Nord). Il est le fils de Joseph Alfred DEGOUSÉE et d’Eugénie BURLET.

Avant d’effectuer son service militaire, il est charpentier de profession et demeure à Avesnes-sur-Helpe (Nord).

De la classe 1901, il est incorporé au bureau de recrutement d'Avesnes, matricule N° 1534. Arrivé au 146ème RI à Toul (Meurthe et Moselle) comme soldat de 2ème classe, puis soldat de 1ère classe le 1er juillet 1904, et il est finalement envoyé dans la disponibilité le 23 septembre 1904 en attendant son passage dans la réserve. Le certificat de bonne conduite lui est accordé. Il passe dans la réserve de l’armée active le 1er novembre 1905.

 

Du mariage de Léon Camille Arthur DEGOUSÉE et de Germaine FONTENELLE naissent deux garçons, Georges (1904) et Pierre (1906).

Léon rejoint ensuite le 84ème RI pour deux périodes d'exercices en août 1908 et en avril 1911.

Rappelé à l’activité par décret de mobilisation générale le 2 août 1914, il arrive le 12 août 1914 au 84ème RI (matricule 013015) qui est rattaché à la 5ème armée (1er CA, 1ère DI, 2ème brigade).

Son frère, Georges Henri Aimé DEGOUSÉE, de dix ans son cadet, est également incorporé au 84ème RI où il va rester jusqu’en mai 1915.

Léon est affecté au 2ème bataillon, 5ème compagnie du 84ème RI et combat en Belgique, à la bataille de Guise en août 1914, puis dans la Marne en septembre 1914.

Le 84ème RI est ensuite déployé en Champagne dans le secteur de la ferme de Beauséjour à Minaucourt-Mesnil-les-Hurlus (Marne), à partir de décembre 1914. La ligne de front va progresser au fil des mois par actions de "grignotage", avançant tranchée par tranchée sous un pilonnage incessant des artilleries française et allemande jusqu’en mars 1915.

Léon et Georges, tous deux à la 5ème compagnie, obtiennent une citation à l'ordre du régiment datée du 29 Janvier 1915: "faisait partie d'une patrouille chargée d'aborder la ligne ennemie, a montré beaucoup de vaillance et d'entrain", qui leur vaut à tous les deux la croix de guerre avec étoile de bronze.

Son frère, Georges, est ensuite blessé à l’épaule droite lors de la terrible offensive du 16 février 1915.

Alors que les troupes françaises sortent victorieuses des combats sur le secteur de Suippes-Beauséjour en mars 1915, Léon Camille Arthur DEGOUSÉE est “tué à l’ennemi” aux tranchées de Beauséjour à huit heures du matin le 11 mars 1915 des suites d’une blessure à la tête. Le jour même, son régiment est retiré définitivement du secteur de Beauséjour et placé au repos à Moncetz (Marne).

 

Comme la très grande majorité des soldats du 84ème RI tombés sur le secteur de Beauséjour, le soldat Léon n’a pas de sépulture et repose probablement dans une des Nécropoles Nationales de cette région.

 

Des cinq frères DEGOUSÉE partis au combat en 1914, le sergent Albert DEGOUSÉE (65ème BCP) est mort pour la France le 21 mai 1916 au bois d’Haudromont (Meuse); le caporal Victor DEGOUSÉE (145ème RI) est fait prisonnier en septembre 1914 et le soldat Georges Henri Aimé DEGOUSÉE (84ème RI, puis 100ème RI) est fait prisonnier en septembre 1915; ils sont internés en Allemagne jusqu’en décembre 1918; Ernest Ruffin DEGOUSÉE (3 ème Hussards) a lui participé avec vaillance aux campagnes de Belgique, Marne, Flandres et de la Somme.

Le soldat Léon DEGOUSÉE a son nom inscrit dans le livre d’or de la ville d’Avesne-sur-Helpe (Nord), ainsi que sur les plaques commémoratives de cette commune.

Léon DEGOUSÉE a reçu la croix de guerre avec étoile de bronze, et la médaille militaire à titre posthume avec la citation suivante: “bon soldat, a fait bravement son devoir en toutes circonstances”, mort pour la France le 11 mars 1915.

 Copie de medaille militaire Leon Degousee-1

Merci à Norbert et Rémi, ses arrière-petit-fils, pour ces informations.

Sources:

- Archives familliales.
- Fiche MDH.
- Carte de Beauséjour le 21 février 1915 (JMO 3e Génie 1ère Cie)
- Carte de Beauséjour 6 mars 1915 (JMO 3e Génie 1ère Cie)
- Journal officiel du 7 août 1920 (Gallica)