Charles BATTON est né le 14 septembre 1869.

Il est arrivé en Orient le 24 juin 1917, sans doute au 2e Bis de Zouaves comme le laisse penser le texte de son affectation:

"Par décision N° 6860/P, du 18 mars 1918, du Général Commandant les A.A, le Chef de Bataillon BATTON, (?), du 2e Bis Régiment de Zouaves, a été promu Lieutenant-Colonel à Titre Temporaire et affecté au 84e Régiment d'Infanterie."

Il est nommé Lieutenant-Colonel à titre définitif début juillet 1918. Quelques semaines plus tard, il est évacué vers un hôpital de Salonique. Ainsi, à compter du 16 août, le Lieutenant-Colonel BARBARY de LANGLADE prend le commandement provisoire du régiment durant l'indisponibilité du Lieutenant-Colonel BATTON.

Son état de santé ne lui permettra pas de reprendre son commandement. Le 31 août 1918 il est remis à la disposition du Ministre avant de rejoindre un hôpital en France.

Après quelques mois de convalescence il sera affecté au commandement du dépôt du 28e RI, situé à Evreux, le 15 mars 1919.

 

Edition le 3 août 2013:

Le dossier de Légion d'honneur de Cahrles BATTOn permet de préciser et de corriger son parcours.

Il effectue son service militaire de 1890 à 1893 d'abord au 4e Ri puis au 4e RI à partir du 21 septembre 1891.

A la fin de son service il s'engage pour 5 ans pour l'école spécaile militaire de st Cyr. Sa première affectation comme sous-lieutenant en 1895 est au 58e d'infanterie. Il y est promu lieutenant 2 ans plus tard.

Le 25 janvier 1901 il passe au 2ème régiment de tirailleurs algériens et effectue diverses campagnes en Algérie, Maroc, Tunisie, régions sahariennes.

Le 25 septembre 1909 il est promu capitaine et affecté au 3ème puis 4ème bataillon d'infanterie légère d'Afrique.

Le 23 juin 1914 il passe au 1er régiment de Zouaves et est blessé d'un éclat d'obus à la tête le 8 septembre. I passe au 7ème régiment de Zouaves de marche le 22 mars 1915 et est de nouveau blessé le 24 avril 1915. il rejoint ensuite le 3ème régiment mixte de Zouaves et tirailleurs le 21 juin.

Le 19 décembre 1915 il est désigné pour prendre le commandement du 9ème bataillon du 95ème RI et est promu chef de bataillon. Il est blessé le 19 mai 1916 d'un éclat d'obus au coté gauche. Il rentre de convalescence le 8 octobre et est affecté au 4ème régiment de Zouaves le 9 décembre 1916. Début juin 1917 il est mis à la disposition du Général commandant l'Armée d'Orient qui l'affecte au 2ème bis régiment de Zouaves le 24 juin. A noël il part en permission exceptionnelle de 33 jours. A son retour en mars 1918 il est promu Lieutenant-colonel à titre temporaire et passe au 84e RI.

Il est affecté au 28e RI le 12 mars 1919 puis au 8ème régiment de Zouaves le 31 juillet.

 

Source:

- Dossier Base Léonore.