Georges_WASIER

Cette photo n'est pas libre de droit. Contactez moi si vous souhaitez l'utiliser. Je ferai la demande au propriétaire.

Georges WASIER s’est engagé volontairement dans l’armée le 17 mars 1913 pour une durée de 3 ans. A cette date il rejoint la 12ème Compagnie du 84ème Régiment d’Infanterie. En août 1914, la première guerre mondiale éclate et le 84ème RI part en campagne le 5 août. Georges monte rapidement en grade : il est nommé Caporal le 12 septembre puis Caporal-Fourrier le 22 septembre.

Le 10 mars 1915, Georges reçoit sa première blessure en participant avec tout le 3ème bataillon au grignotage de la première ligne allemande dans le secteur de Mesnil-lès-Hurlus jusqu’au nord du bois de Beauséjour.

Le 22 septembre 1915 il est nommé Sergent-Fourrier et deux mois plus tard il se prépare avec l’ensemble du régiment à partir pour le front d’Orient. Il quitte Toulon le 27 octobre 1915 à bord du paquebot La Provence II.

En cette fin d’année 1915, le 84ème RI participe à la retraite de Serbie et, le 30 novembre, Georges est de nouveau blessé à Stronitza (Serbie). Il est dans un premier temps évacué sur l’hôpital de Stronitza, avec en plus les pieds gelés, puis rapatrié sur Salonique où il embarque le 3 décembre à bord du navire hôpital Tchad. Il débarque à Toulon le 8 décembre 1915 et est dirigé vers un hôpital de Nice où il sera traité jusqu’au 21 février 1916. A sa sortie de l’hôpital, il bénéficie d’une permission de sept jours, puis rejoint le dépôt du 84ème RI à Hautefort dans le département de la Dordogne le 2 mars 1916.

Le 31 octobre 1916, Georges part en renfort pour le régiment. Il embarque à Toulon sur le navire hôpital Canada le 4 novembre et débarque pour la seconde fois à Salonique le 10 novembre. Il est considéré comme « Aux Armées » à partir du 23 novembre 1916 au sein de la 7ème compagnie du 84ème RI.

L’année 1918 commence par sa promotion au grade de Sergent-Major dès le 1er janvier. A la fin du mois, le 28 janvier, il part en permission et embarque à Itéa à bord du cuirassé Guichen. Ce cuirassé effectue les traversées entre Itéa et Tarente. Il est de retour à Itéa le 26 avril 1918. Un mois plus tard, le 24 mai, Georges est cité à l’ordre du régiment pour le motif suivant :

« Très bon sous-officier énergique et brave. A été blessé deux fois à son poste de combat. » Signé Lt-Colonel BATTON, Cdt le 84ème RI.

La guerre finissant, Georges embarque sur le cuirassé d’Entrecasteaux le 14 février 1919 pour rentrer au pays. C’est à ce moment qu’il quitte le 84ème RI avec lequel il aura passé toute la guerre, pour rejoindre, le 24 février 1919, le 31ème Régiment d’Infanterie.

Décorations :

- Croix de Guerre avec étoile de bronze.
- Médaille Inter-alliée.

Sources:

- Livret militaire de Georges WASIER via son petit-fils.

Pour en savoir plus:

- Cuirassé Guichen (plans du navire)
- Navire-hôpital Tchad (témoignage d'un blessé)

- Paquebot Provence II
- Cuirassé d'Entrecasteaux (plans du navire)

Merci à Georges, son petit-fils pour sa contribution.